Rechercher

Transformation numérique : arrêtons de parler de technologie, parlons métier !

« Transformation numérique : pourquoi (et comment) les entreprises doivent accélérer ? »

« Digital : vos équipes sont-elles prêtes? »

On ne compte plus les articles sur la transformation numérique, le succès des « GAFA »* et maintenant des « NATU »*… Les injonctions à évoluer et s’adapter sont constantes, au niveau de l’entreprise, des managers, des RH, de tous les métiers. Et pourtant…


A écouter beaucoup de professionnels du secteur, la transformation semble bien lente. Pourquoi est-ce si compliqué ? Au vu de notre expérience sur le sujet, nous pouvons faire quelques constats assez simples.


* GAFA : Google, Apple, Facebook et Amazon. NATU : Netflix, Airbnb, Tesla et Uber


Premier constat :

Le paradoxe employé en retard/client à la pointe


La majorité des dirigeants d’entreprises ou de structures publiques considèrent que leurs salariés manquent de culture digitale et doivent être formés et accompagnés sur le sujet. Or ces mêmes dirigeants estiment que leurs clients (ou usagers) évoluent très vite… Statistiquement, les employés qui n’évoluent pas assez vite, sont probablement les clients d’autres structures qui changent. Et si bien sur, certains salariés ont besoin d’accompagnement, la majorité des salariés est à l’aise avec les outils numériques dans sa vie personnelle. Un changement de regard des directions sur leurs salariés serait probablement judicieux.


Deuxième constat :

Au delà des injonctions, une transformation en profondeur qui nécessite du temps


Les salariés semblent bien conscient que le numérique modifie ou modifiera leur métier. D’après l’étude 2016 Kantar TNS sur « les salariés et le digital  », 88 % des salariés estiment que le numérique impacte leur métier de manière plus ou moins importante. Mais faire évoluer la culture et les habitudes travail est un processus qui va au delà des prises de conscience. C’est une transformation en profondeur qui peut susciter craintes, questions ou incompréhensions. Faire évoluer les comportements prend du temps… Même s’il est important d’évoluer vite, il faut accepter de se donner un minimum de temps… et de droit à l’erreur.


Troisième constat :

L’outil ne crée pas forcément l’usage


Beaucoup d‘entreprises, souvent poussées par des intentions très louables, ont mis en place des outils collaboratifs perfectionnés, qui se soldent souvent par une très faible utilisation. L’outil n’a d’intérêt que si les utilisateurs se le ré-approprient et qu’il facilite réellement le travail. Un outil CRM performant offre de très belles possibilités d’améliorer le service client. Mais mettre en place un outil CRM performant ne suffit pas pour créer un service client efficace… L'enjeu est de stimuler l'intérêt pour la technologie en la plaçant au service de l’activité et des objectifs. Les employés ne s’y trompent pas, lorsque les outils numériques font gagner du temps ils les plébiscitent. (CF étude IFOP 2017 "Les salariés face à la transformation numérique").


Quatrième constat :

Il n’y a pas de recette toute faite


Alors comment faire ? La encore il existe de nombreuses méthodes proposées, de nombreuses bonnes pratiques intéressantes. Oui mais… S’il suffisait d’appliquer une méthode, ce serait simple. Le management, l’organisation, le fonctionnement collectif, ne peuvent être envisagés indépendamment d’un contexte, d’une culture, d’une activité… Chaque entreprise doit donc s’interroger sur comment s’inspirer de ce qui se fait ailleurs ? Comment l’adapter et l’incarner chez nous ?

Mais alors comment avancer ?

Notre approche

Mettre l’activité et le métier au centre des discussions


Comment donc mobiliser et faire évoluer les salariés sur ces sujets ? En partant de l’activité. Les exemples de transformation réussie, sont ceux qui ont su faire évoluer leur activité en utilisant les outils. Notre approche consiste à partir de l’activité, des objectifs et engager les discussions sur l’évolution du métier. Car comme le décrit Yves Clot (Psychologue du travail et Professeur à la chaire de psychologie du travail du CNAM), c’est précisément dans ces discussions que le collectif se crée et évolue.


Cette réflexion sur le métier doit intégrer les possibilités offertes par la technologie et les évolutions des clients. Sans quoi la réflexion métier risquerait d'être déconnectée de l'évolution de la technologie. L'enjeu pour les entreprises est donc, à la fois, de :

- stimuler l'intérêt sur les possibilités offertes par les nouvelles technologies,

- mettre au coeur des réflexions l'activité et du métier.


Notre accompagnement pour stimuler cette double réflexion


En utilisant nos outils théâtraux et vidéo, en s’appuyant sur notre expertise conseil et formation, nous accompagnons les entreprises ou les organismes publics pour mobiliser autour de ces sujets et stimuler une réflexion concrète et incarnée sur les métiers.

>> Posts récents

Former, sensibiliser et mobiliser avec

le théâtre et la vidéo en entreprise

  • Facebook page
  • logo linked in_edited.jpeg
  • Wix Twitter page
  • YouTube Social  Icon