Rechercher

Devenir aidant.e.s, un rôle auquel nous ne sommes pas bien préparés

article du 18 mai 2021 écrit par Geoffroy Barbier


Photo © Remi Walle


« Par définition, les proches aidants sont des acteurs : acteurs du quotidien, acteurs des solidarités, acteurs de notre humanité. Ils en font, chaque jour, et pas qu’un peu ! Ils le démontrent au fil des semaines, des mois et parfois des années : ils sont dotés d’une sacrée capacité à agir ! Sauf que pris dans les multiples choses à faire, à penser, à organiser, ils peuvent avoir tendance à l’oublier et à ne plus mesurer la valeur de ce qu’ils sont et de ce qu’ils font… »

Florence Leduc.


Définition : L’aidant·e est la « personne qui vient en aide, de manière régulière et fréquente, à titre non professionnel, pour accomplir tout ou partie des actes ou des activités de la vie quotidienne. »

Source : Article 51 de la loi du 28 décembre 2015 relative à l’adaptation de la société au vieillissement


Deux types de proches aidants se distinguent :

· La personne qui doit s’occuper d’un enfant handicapé dès sa naissance, à la survenue du handicap, ou atteint d’une maladie chronique incurable, s’investit pour une période longue qui peut durer jusqu’à l’âge adulte (acquisition d’une certaine autonomie, ou accueil dans un établissement spécialisé lorsque c’est possible) voire jusqu’à la fin de la vie du proche aidé…

· La personne qui aide un proche gravement malade, en perte d’autonomie, voire en fin de vie s’investit sur une période qui peut être de moyenne à courte durée, évaluée à quelques années.


Source : Rapport de Dominique Gillot, juin 2018



11 millions de personnes accompagnent au quotidien leur proche en situation de dépendance, en raison de son âge, d’une maladie ou d’un handicap.

· 58 % sont des femmes

· 76 % ont moins de 65 ans et 43 % moins de 50 ans

· 52 % travaillent


Source : Baromètre 2018 BVA APRIL

  • 3 aidant·e·s sur 4 déclarent que leur activité d’aide a un impact important sur leur vie professionnelle

Source : Baromètre 2017 de la Carac



Les tâches effectuées par les personnes aidantes sont variées et parfois très lourdes : qu’il s’agisse de pratiquer des soins, faire la toilette, faire les courses, faire le ménage, organiser les rendez-vous médicaux, effectuer les démarches administratives, gérer le placement dans un centre de soins, une maison de retraite…

Les personnes aidantes ont besoin qu’on leur révèle leur propre besoin d’aide. Car bien souvent, que ce soit en raison de l’éducation, de la culpabilité, des valeurs personnelles, elles s’aveuglent sur leur situation et se jettent à corps perdus dans une course contre le temps, repoussant sans cesse leurs limites, jusqu’à l’accident, jusqu’à se couler entièrement. Et la situation ne fait que s’aggraver. Il paraît donc indispensable de développer une politique de prévention.

Le théâtre peut nous y aider. En nous amenant collectivement à se poser les questions de façon juste et touchante. Quelles sont nos représentations de la maladie, de la dépendance, de l’interdépendance, de la famille ? Quel retentissement a notre vie personnelle sur notre vie professionnelle ? Comment les deux, bien souvent malgré nous, sont imbriquées ?

Par ailleurs, il existe différentes solutions tels que le répit ou le baluchonnage, interventions à la carte de professionnel·le·s de l’accompagnement des familles. La personne aidante peut ainsi prendre, en fonction de ses besoins, une heure, une journée ou une semaine de répit de manière régulière ou ponctuelle. En sachant sa ou son proche accompagné·e par des personnes compétentes et de confiance, la personne aidante peut alors reprendre son souffle, préserver sa santé, son couple, sa famille, ses ami·e·s, ses passions, son travail… Encore faut-il avoir identifié son besoin de répit et savoir où s’adresser et quelles sont les modalités pratiques.

Au-delà de l’impact que l’activité d’aide a sur l’activité professionnelle, toute personne est potentiellement aidante. Si l’on se retrouve un jour en situation, mieux vaut avoir repérer les balises, connaître les signaux d’alerte et savoir faire appel aux personnes et/ou aux dispositifs ressources avant que le bateau ne se fasse éperonner et prenne l’eau de toute part.

Avec la conférence théâtralisée « Entreprises, proches aidants… Action ! » axée sur le thème des salariés aidants, comme avec la pièce de théâtre interactive « Et s’il m’arrive quelque chose… », axée sur le thème du répit, Un Rôle à Jouer propose aux entreprises publiques et privées, administrations…de vivre une expérience collective de prise en compte et de valorisation des personnes aidantes.


Geoffroy Barbier



Pour aller plus loin

>> Posts récents